Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 01:06
NON la rencontre SELEKA- GOUVERNEMENT Centrafricain de Libreville ne doit pas seulement être une course à l échalote voire une quête de strapontins ou maroquins. L heure est grave face à l incompétence de nos hommes politiques qui ,pour des raisons purement égocentriques et intérêts personnels ont plongé la RCA dans un coma profond. Libreville oui mais pourquoi faire et avec qui et pour quel résultat escompté? La radicalité verbale des deux parties ( rebelles et gouvernement) l une exige la démission de BOZIZE ainsi que sa traduction devant la cour pénale internationale,la réponse de la majorité présidentielle est aussi catégorique: Pas de démission de BOZIZE et un gouvernement d' union nationale sera mise en place. Libreville sera encore un unième échec de L union Africaine, l union Européenne,l organisation internationale de la francophonie et le Bureau international des nations Unis en Centrafrique (BINUCA ). Il est grand temps de dénoncer des process de négociations et programmes de consolidation post crises de ces institutions sur financées et devenues obsolètes avec des méthodes préhistoriques de règlement de conflits . Libreville préparée à la va vite dans l optique de paraitre, sauver la face et l échec pluriquotidien de tous les maux qui gangrènent la RCA. Tous ces maux ont un dénominateur commun: Le manque de mise en exergue des instruments de la BONNE GOUVERNANCE avec ses multiples indicateurs permettant une bonne gestion de la chose publique,la reforme de l administration,le renforcement de la justice sociale, le droit de personne, la gouvernance artistico-économico-financière et sportive, la lutte contre l enrichissement illicite et la corruption Comment peut on proposer des strapontins aux rebelles et l opposition démocratique sans pour autant préconiser la vraie solution de toutes nos crises Africaines: LA BONNE GOUVERNANCE ET LA RÉPARTITION DES RICHESSES La Centrafrique aspire à une vraie démocratie avec une nouvelle génération des hommes compétents de véritables patriotes capables d' insuffler un souffle nouveau à notre cher pays. C est pourquoi la concorde nationale et la paix doivent être notre maître mot dans les prochains jours singuila Lucé Raymond BOMONGO société civile Président de l Observatoire Centrafricain de la bonne Gouvernance

Partager cet article

Repost 0
Published by CENTRAFRIQUE OPINION - dans SELEKA REBELLION
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES