Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Faustin Bambou du journal Les Collines de Bas-Oubangui sous les verrous



 

Notre confrère, Faustin Bambou, directeur de publication de l'hebdomadaire Les Collines de l'Oubangui a été arrêté vendredi à Bangui sur ordre du Procureur de la république près le tribunal de Bangui, Firmin Feindiro et placé en garde à vue à la Section des Recherches et Investigation (SRI), dirigée par l'un des fils Bozizé. Cette interpellation fait suite à la plainte du ministre des mines, Sylvain Ndoutingaï, qui lui reprocherait la publication d'un article évoquant la remise par la société française Areva au même Ndoutingaï et son collègue des affaires étrangères, Côme Zoumara, d'un cheque d'une valeur de 7 milliards de francs Cfa.

Sur les antennes de Radio France International (RFI) dimanche 13 janvier 2008, son avocat Me Mathias Morouba a souligné le caractère illégal de cette interpellation compte tenu de ce qu'en Centrafrique, en vertu de la loi qui dépénalise les délits de presse, notamment la diffamation et la publication de fausses nouvelles, les journalistes centrafricains ne devraient plus courir le risque d'être incarcérés pour délits de presse.

Un nouveau pas vient d'être franchi dans la violation des libertés individuels et des droits fondamentaux avec cette arrestation de notre confrère. Nous exigeons donc sa libération pure et simple. Car rien ne sert d'ajouter encore à la triste réputation qui est celle de notre pays.

Libérez Faustin Bambou pendant qu'il est encore grand temps, messieurs les princes. Vous pouvez arrêter un homme, mais pas la vérité.
 

Lundi 14 Janvier 2008
Adrien Poussou

Partager cette page

Repost 0
Published by

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES