Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2006 5 07 /07 /juillet /2006 18:15
  FOCUS SUR L'ACTUALITÉ

 

Gérard Stoudmann (Haut représentant pour les élections): "Les élections ne résoudront aucun problème"
(L'Inter 07/07/2006)
( 07/07/2006)


“ Les élections prises séparément ne résoudront aucun problème ”, a affirmé Gérard Stoudmann, au cours de la conférence de presse hebdomadaire tenue hier au siège de l’Onuci à l’ex-hôtel Sébroko. Pour le diplomate suisse, la solution pour une paix durable passe par la combinaison des trois facteurs que sont le processus de DDR (Désarmement, Démobilisation et Réinsertion), l’identification des populations et l’organisation des élections. Dans cette perspective, il a expliqué que la réunion de Yamoussoukro avait deux objectifs. Il s’agissait, selon lui, de faire le point de la mise en œuvre des actions concrètes qui ont pour but d’amener aux élections, puis de plancher sur les actions à mener à court terme. En résumé, Gérard Stoudmann dira que la rencontre de Yamoussoukro aura consisté à “ prendre la loupe pour voir ce qui peut être fait à court terme ” et à inviter les acteurs de la crise ivoirienne à “ s’investir immédiatement dans la mise en œuvre des actions concrètes ”. Pour sa part, le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu pour la Côte d’Ivoire, Pierre Schori, a estimé que la sortie de crise est l’affaire des Ivoiriens. “ Tout dépendra des autorités politiques ivoiriennes ”, a-t-il déclaré. Déplorant les récurrentes divergences de vues sur les accords de paix, il a souligné que le sommet de Yamoussoukro, au cours duquel les leaders ivoiriens ont réaffirmé leur attachement aux différents accords, met fin aux réinterprétations et laisse peu de place aux habituels “ tiraillements ”. Le premier acquis de cette rencontre, selon Pierre Schori, c’est la reconnaissance de l’accord de Pretoria comme principale balise du processus de paix. Cet accord attribue un rôle prépondérant à la CEI, à laquelle se trouve subordonnée l’INS, dans l’organisation des élections. Il a aussi annoncé que l’Onuci entrera en contact dans les meilleurs délais avec le Pnddr et la Primature, en vue de constituer un groupe de suivi du DDR. Désormais, c’est ce groupe qui suivra de très près ce qui a été fait et ce qui n’a pas été fait. Le représentant de Kofi Annan a annoncé que la Côte d’Ivoire sera passée à la loupe par la communauté internationale qui va redoubler de vigilance et d’ardeur pour veiller à l’aboutissement du processus de paix. Dans cette optique, il a rappelé la prochaine réunion du GTI le 20 juillet prochain, une réunion du Conseil de sécurité sur la Côte d’Ivoire vers la fin de ce mois, avant la grande évaluation qui sera faite en septembre par l’Assemblée générale de l’Onu.


vendredi 7 juillet 2006 par Hippolyte Oulaï

© Copyright L'Inter

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES