Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2006 3 12 /07 /juillet /2006 11:35

Zidane : l’hypothèse d’une disqualification de l’Italie se propage

Peu probable mais pas infondée

L’annonce par la FIFA de l’ouverture d’une enquête sur Zidane ouvre la porte aux spéculations sur la possibilité de voir l’Italie déposséder de son titre de champion du monde, basées sur une récente décision de la fédération internationale prévoyant des sanctions sévères en cas de comportement raciste sur le terrain. Au coup de tonnerre de la 110e minute à Berlin répondrait un coup de théâtre à Zurich

1De crainte, sans doute, d’être taxés de mauvais perdants, personne en France n’a spontanément évoqué le scénario hypothétique d’une disqualification de l’Italie après l’annonce, hier, par la FIFA de l’ouverture d’une enquête disciplinaire à l'encontre de Zinédine Zidane pour son coup de tête porté à l'Italien Marco Materazzi en finale de la Coupe du monde. La presse étrangère s’en est chargée même si le communiqué officiel de la fédération internationale ne mentionne pas d'éventuelle responsabilité de Materazzi comme étant à l'origine du geste de Zidane, exclu sur carton rouge à la tristement célèbre 110ème minute du match.

Le Telegraph est formel; «ce que Materazzi a dit à Zidane sera au centre de l’enquête de la Fifa» et le Guardian lui emboîte le pas suggérant que si le capitaine des Bleus aura à répondre de son geste, «les investigations vont se focaliser également sur le rôle de l’Italien dans l’incident». Pour rappel, Materazzi a indiqué, hier, à La Gazzetta dello Sport avoir insulté Zidane et, si l’on se réfère aux révélations du Times ou du Daily Mail,
lui aurait lancé «tu es le fils d'une pute terroriste» (lire l’article). Toutefois, le joueur de l'Inter Milan a démenti avoir traité Zidane, justement, de «terroriste».

2Le Guardian va plus loin, ce matin, estimant que si l’enquête de la Fifa venait à prouver que les propos du joueur italien comportaient des termes racistes les appels pour une initiative ferme et rapide se multiplieront. A l’appui de sa thèse, le quotidien britannique reproduit la déclaration de Keith Hackett, président de l’association des arbitres anglais, à propos des responsables de la FIFA «généralement réticents à prendre des résolutions après un match mais », ajoute-t-il, «voici une situation qui, s’il y a des preuves et pour le bien du football, doit mener à une sentence».

En fait, les spéculations sur une éventuelle disqualification de l’Italie tournent autour d’un nouvel amendement du code disciplinaire de la Fifa introduit le 16 mars dernier dans le cadre de sa campagne de lutte contre le racisme. L’alinéa 4 de l’article 5 prévoit ainsi que «si des joueurs (...) font preuve de quelque façon que ce soit d'un comportement discriminatoire ou inhumain (...), pour des matches où aucun point n'est attribué, l'équipe concernée, dans la mesure où l'on peut l'identifier, sera disqualifiée».

3Lilian Thuram avait été invité par la Fifa le jour de l’introduction de cet alinéa dans son règlement et avait déclaré qu'il y a «une seule race, la race humaine. Il faut agir de concert et sans tarder afin que des mesures plus strictes soient adoptées et que le fléau du racisme et de la discrimination disparaisse de notre beau sport. C'est pourquoi je me réjouis que la famille du football et le Comité Exécutif de la Fifa aient fait un grand pas dans cette direction».

La difficulté reste que le coup de tête de Zidane a été capté par les objectifs des caméras et rediffusé à l’infini alors que les propos échangés entre les deux joueurs n’ont été enregistrés par aucun microphone. Ce sera parole contre parole.

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans SPORTS - ARTS- CULTURE
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES