Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2007 5 16 /03 /mars /2007 01:08
Centrafrique
La paix des braves
 
Le président centrafricain François Bozizé a appelé jeudi, à l'occasion du 4e anniversaire du coup d'Etat qui l'a amené au pouvoir, tous les groupes armés qui le combattent à signer l'accord de paix conclu en février avec le chef rebelle Abdoulaye Miskine. "Tout responsable (...) ne peut laisser échapper une quelconque occasion pour ramener la paix ou la garantir. C'est le sens de la signature de l'accord de Syrte (Libye)", a déclaré le président Bozizé dans un discours retransmis par la radio nationale.
"Cet accord est ouvert à tous les autres mouvements qui ont pris les armes", a-t-il assuré.

L'accord de Syrte n'a pas été signé par l'Union des forces démocratiques pour le rassemblement (UFDR), une rébellion qui a attaqué les 3 et 4 mars les armées centrafricaine et française à Birao, dans l'extrême nord-est de la Centrafrique. L'UFDR avait également occupé momentanément en novembre plusieurs localités du nord-est du pays.

"Nous sommes tous animés dans ce pays, et moi en premier lieu, de la volonté du dialogue politique, dont l'objectif est de parvenir à arrêter le sang centrafricain qui coule inutilement", a encore affirmé M. Bozizé. Il a toutefois estimé que des discussions ne pourraient avoir lieu que "dans le silence des armes".

François Bozizé s'exprimait à Sido, à la frontière tchadienne, où avait lieu jeudi la célébration du 4e anniversaire de son arrivée au pouvoir, lors du coup d'Etat du 15 mars 2003 contre l'ex-président Ange-Félix Patassé. La rébellion victorieuse du général Bozizé était partie de Sido.

Publié le 15 mars 2007.

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans DIALOGUE NATIONAL
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES