Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 août 2007 6 18 /08 /août /2007 16:42
Tchad/RCA : Nour et Miskine en difficultés et en situation chaotique face au duo infernal des Généraux Deby et Bozizé.

Tchad/RCA : Nour et Miskine en difficultés et en situation chaotique face au duo infernal des Généraux Deby et Bozizé.

Le Capitaine Mahamat Nour Abdelkerim et le Général Abdoulaye Miskine, deux chefs rebelles Tchadien et Centrafricain sont roulés dans la farine, se trouvent en ligne de mire, dans le collimateur et piégés par le duo infernal d’Afrique Centrale à savoir les redoutables Généraux : Idriss Deby et François Bozizé imposés par la France, bon gré malgré aux deux peuples du Tchad et de la Centrafrique

Au Tchad, le capitaine Mahamat Nour Abdelkerim, chef rebelle Tchadien et président du Fuc, était signataire à Tripoli (Libye) d’un accord de réconciliation en décembre dernier avec le général Idriss Deby. Huit (8) mois après s’être rallié et fait allégeance au régime de Ndjaména, il éprouve aujourd’hui d’énormes difficultés à s’imposer en sa qualité du Ministre de la Défense. Il est confronté à l’indiscipline, à l’insoumission et à l’insubordination de son subalterne, Abderrahim Bahar, chef d’état-major adjoint de l’armée tchadienne et proche parent d’Idriss Deby Itno.

En effet, le Général Abderrahim Bahar, reproche au capitaine Nour, son Ministre de tutelle de surcroît, le désarmement, la démilitarisation de ses combattants et exige qu’ils soient intégralement reversés dans l’armée tchadienne conformément aux dispositions contenues et conclues lors de la signature de l’accord de paix entre le pouvoir tchadien et le mouvement armé, le Fuc.

Selon certaines sources d’informations proches de la présidence tchadienne, le Cemga adjoint, Abderahim Bahar serait stimulé dans ses actes par Idriss Deby de neutraliser le Capitaine Nour, c’est pourquoi, nul au Tchad ne peut y mettre le doigt dans ce différend à l’allure gravissime et compromettante pour la nation tchadienne dans les jours à venir.
Alwihda a recueilli quelques informations proches d’un ancien compagnon de Nour et originaire de la même localité que lui. Réfugié, en Europe, notre interlocuteur est dirigeant d’un mouvement d’opposition armée hostile à Idriss Deby.

Sous couvert de l’anonymat, ce dernier qui suit de prés le développement du conflit entre Nour et Idriss Deby a laissé entendre que le Cemga Abdderrahim Bahar serait rendu chez le Ministre de la défense pour demander aux éléments chargés d’assurer sa protection et sécurité estimés à mille personnes de se préparer pour aller à une mission dans les provinces.
A son absence chez lui, ses éléments ont fait savoir au Cemga-adjoint, si le capitaine Nour est au courant de ce déplacement ? En réponse,s Abderrahim Bahar leur a signifiés que c’est lui le chef pas Nour et qu’il n’a besoin d’aucune approbation dans ses prises de décisions.
Ayant vérifié la source d’informations qui s’étaient révélées fausses, le capitaine Nour aurait simplement instruit à ses éléments de ne bouger nulle part et alerté aussitôt sa base à Mongo et Am-Timane où il en compte deux milles combattants et des milliers à la frontière soudanaise lourdement armés et stationnés.
De plus, le Ministre de la défense aurait appelé Idriss Deby pour en savoir pourquoi a-t-il envoyé Abderrahim Bahar pour l’intimider ?
Après avoir appris le renfort du capitaine Nour qui se déverse vers Ndjaména en un temps record, Idriss Deby aurait donc tout nié d’avoir délégué le Cemga-Adjoint pour agresser Nour et lui a rassuré de ne pas prendre en considération de certains agissements du Général Abderrahim Bahar.
Ainsi, Idriss Deby voit son sommeil constamment perturbé à Ndjaména sous le regard d’un millier de gardes du corps sécurisés le capitaine Mahamat Nour.
De même que, le Ministre de la défense est devenu insomniaque sans ses combattants dans une même ville qu’Idriss Deby.
C’est donc, une équation difficile à résoudre tant pour le premier que pour le second car tous les deux vivent désormais dans le stresse permanent.

En Centrafrique, le Général, Abdoulaye Miskine , lui aussi, chef rebelle du Front Démocratique du Peuple Centrafricain (FDPC) est signataire le 02 février dernier, d’un accord paix avec le régime de Bangui.
Sept(7) mois après, le Général Miskine est toujours bloqué à Tripoli d’où il est incapable de circonscrire les tenants et les aboutissants de la signature d’un tel accord de paix.

Il commence à râler et dénoncer la non application et le non respect, reprochant au gouvernement centrafricain des insuffisances relatives à l’accord de Tripoli.
Le Général Miskine a déploré lors d’un communiqué parvenu à notre journal Alwihda de sa nomination en qualité de conseiller militaire à la présidence centrafricaine alors qu’il s’est dit surpris d’apprendre cela sur la Radio France Internationale(RFI).
Aujourd’hui, il s’aperçoit avec retard, que rien n’est respecté par la partie gouvernementale notamment dans la mise en place des recommandations issues de cet accord à savoir : le regroupement, le cantonnement et la prise en charge de ses forces.
Eloigné des milliers de kilomètres de sa base, il ne peut ni regagner Birao où se trouvent ses éléments, les réorganiser puis relancer les hostilités contre Bangui et exiger les applications immédiates dudit accord de dupe !

Au Tchad et en Centrafricain,le Capitaine Nour et le Général Miskine traversent une situation d’extrême gravité qui met en péril leur avenir politique face aux régimes d’Idriss Deby et de François Bozizé.

En somme, à Ndjaména et à Bangui,la confiance, l’enthousiasme qui ont prévalu chez les deux chefs rebelles Tchadien et Centrafricain issus des accords de Tripoli, cède la place à la méfiance et au doute entre eux et les potentats des régimes de Deby et Bozizé.

Alors, peut-on croire à la bonne foi, à la bonne volonté politique d' Idriss Deby et de François Bozizé? Et des négociations de paix postérieures auront-elles une chance de succés? Et celles antérieures sont-elles encore possibles à être sauvées avec eux ?

Par Makaila Nguebla
Alwihda-InfoBBB

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans REBELLION
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES