Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2006 3 06 /12 /décembre /2006 14:28
Les Faca ont repris Sam Ouandja - 2/12/2006
L’armée centrafricaine a repris samedi matin la localité de Sam Ouandja (800 km au nord-est de Bangui), a annoncé un chef militaire des rebelles qui s’en étaient emparé début novembre, accusant les soldats centrafricains d’avoir massacré des civils.
 
"Sam Ouandja a été reprise par les forces gouvernementales (...) il n’y a eu aucun combat. Quand ils sont arrivés aux portes de Sam Ouandja, j’ai ordonné à mes hommes de se replier", a déclaré un chef militaire de l’Union des forces démocratiques pour le rassemblement (UFDR), le capitaine Yao Bejo.
 
Une source proche de la présidence centrafricaine a confirmé la prise de Sam Ouandja et affirmé que les Forces armées centrafricaines (Faca) avaient également repris la ville de Ndélé, 350 km plus à l’ouest, ce que l’UFDR a démenti.
 
"Les rebelles qui sévissaient dans la région de Ndélé ont été contraints à la fuite sous la pression des Faca, appuyées par la Fomuc", la Force multinationale de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Cémac), a affirmé cette source.
 
Les Faca "sont à 80 km de Ndélé, mais ils n’ont pas pris" la ville, a affirmé le capitaine Yao Bejo, précisant toutefois que "l’ordre (avait) été donné de se replier à une quinzaine de km", l’UFDR n’étant pas en mesure de défendre ses positions, après avoir été "bombardé par les (avions) Français".
 
Vendredi, une source militaire centrafricaine avait fait état de combats depuis la veille autour de Ndélé, et affirmé que les Faca tenaient les trois-quarts de la ville. Jeudi, le ministère français de la Défense avait indiqué que des Mirage français étaient intervenus contre les rebelles à Ndélé.
 
Après la chute de Sam Ouandja et si Ndélé est reprise par les Faca, les rebelles ne tiendront plus qu’une seule localité d’importance dans le nord-est, Ouadda Djallé, à environ 800 km au nord-est de Bangui.
 
Le capitaine Yao Bejo a accusé l’armée centrafricaine d’avoir abattu 28 civils, des jeunes hommes, après avoir pris Sam Ouandja et de s’y être livrée à des pillages.
 
"Dès que les forces gouvernementales sont entrées à Sam Ouandja, elles ont pris pour cible les groupes de jeunes hommes", a-t-il affirmé.
 
Selon lui, un nombre indéterminé de civils ont également été tués dans le bombardement par des chasseurs Mirage F1 français d’un petit village situé entre Sam Ouandja et Ouadda (120 km plus à l’ouest).
 
"Il n’y a eu aucune exaction de la part des Faca, a démenti la source proche de la présidence centrafricaine.
 
Selon le capitaine Yao Bejo, qui dit se trouver dans les environs de Birao, située aux confins du Tchad et du Soudan, plus de 3.000 personnes ont fui la région en direction du Soudan, dont la frontière est située à une soixantaine de km à l’est.
 
"La ville (Birao) est vide ainsi que les villages alentours. Plus de 3.000 personnes ont fui vers le Soudan, des enfants sont livrés à eux-mêmes dans la forêt", a-t-il affirmé.
 
Birao, prise le 30 octobre par les rebelles, est la première ville conquise par l’UFDR lors du lancement de son offensive contre le nord-est centrafricain. Elle a été reprise le 27 novembre, par les Faca, appuyées par des soldats et des avions français.

Partager cet article

Repost 0
Published by BOMONGO Lucé Raymond - dans REBELLION
commenter cet article

commentaires

Texte Libre

Recherche

A VOS PLUMES